Le chat des champs

Aujourd’hui des auteurs de Sherbrooke faisant tous partie du groupe d’écriture Les Impressionnistes m’ont offert un immense cadeau.

Je suis très touchée du regard qu’ils portent à certains de mes tableaux.

C’est avec un grand plaisir que je vais publier leurs textes sur mon site.

Je commence donc aujourd’hui .

Suzanne Therrien, Chat des champs, acrylique,, 20 x 28 po.

Chat des champs, collection particulière

Le chat des champs

Après une escapade dans les champs, le chat s’immobilise sur le faux tapis du jour. Il cherche ses repères.

Le chat se questionne …

Est-ce  parce que la terre est ronde que les édifices s’agglutinent pour ne pas tomber ?

Qui suspend la lune chaque soir ? Celui-là même qui épingle les étoiles sur le tableau de la nuit peut-être ?

Comment font les maisons pour fermer les paupières sous ces soleils en bâton ?

Est-ce pour mieux respirer que la verdure se réfugie au pourtour de la ville ? Pourquoi, en banlieue, le sol est plus riche de « Riches » ? On dirait que les maisons s’y détendent.

Le chat songe …

Aveuglée de tous ses « para » (sols, vents, pluie) la ville n’a d’autre choix que de s’étirer le cou pour voir où elle va.

Trop privée de lumière, elle arbore une impressionnante palette de coloris comme des fards à joues pour avoir meilleure mine.

Le chat ne sait plus …

Entre les champs pleins de fleurs et la ville en bouquet de fleurs, il hésite.

Peut-être a-t-il peur d’être mis en pot …

© Danielle Morin

9 mars 2015

 

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s