Souris mon coeur

Suzanne Therrien, Souris mon coeur

Souris mon coeur

Poésie de Cécile Roy

Souris mon coeur

Chaque jour que la tristesse

Te frôle

Je voudrais te dire quelque chose

De drôle

Pour que les mots s’envolent

Qu’ils atteignent, virevoltent

Et flottent

Dans la pièce, à t’émouvoir

D’ivresse


Quand le verbe  » aimer  »

Comme une arme de gros calibre

T’explose à la figure

Te déséquilibre,

L’ensorceleur chez-toi, voudra se nicher

L’amour te laissera tout à l’envers

Comme une andouille

Occupé à te faire de rieuses chatouilles

La tendresse viendra à son tour,

Faire un peu de ménage.

Dans ton sommeil le bonheur

Fera escale sans ombrage.

Souris mon cœur,

Les entourloupettes de la vie,

T’empoisonnent de tous côtés

Ça se voit sur tes traits ravagés

D’autant de larmes que d’eau-de-vie

Reprend ton souffle, n’abandonne pas

Laisse surgir le plaisir

Au milieu d’une amitié sympa

Aussi nécessaire qu’un déluge de rire,

Énergise ton corps et ton esprit, à t’endolorir.

Cache ta peine

Dans la chaleur d’un bas de laine

Retrouve ta boussole,

Aime, chante et danse, toute enivrée

D’une mousse de champagne,

Qui te monte à la tête

Avant que la complicité ne s’arrête

Partage ce pouvoir de bonheur en vitesse

À la saveur d’un violent goût de jeunesse

Qu’éveille ce fol espoir

Jusqu’au beau temps des fleurs nouvelles

Près de ta balançoire.

© Cécile Roy

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s